La fin du broyage des poussins pour Carrefour et Loué

Le lundi 10 février 2020, le groupe Carrefour et la marque Loué ont annoncé un partenariat. Objectif : vendre des oeufs issus d’une technologie qui permet d’éviter le broyage des poussins mâles.

Une technologie qui sélectionne les embryons mâles

Bonne nouvelle sur le front de la lutte contre la maltraitance animale. Le groupe Carrefour et la marque Loué ont annoncé lundi 10 février qu’ils allaient s’associer pour vendre des oeufs de poules issus de la spectrophotométrie. Il s’agit d’une nouvelle technologie permettant de déterminer le sexe dans l’oeuf.

Un élevage de poulets ©David Tadevosian

Concrètement, une caméra détecte la couleur des premières plumes et est ainsi capable de deviner le sexe du futur poussin. Elle permet d’éliminer les embryons mâles avant qu’ils deviennent des poussins. Cette sélection des embryons évite aux éleveurs d’avoir recours au broyage des animaux juste après leur éclosion.

Des oeufs plus chers mais plus éthiques

« Ce projet a été réalisé en partenariat avec les Fermiers de Loué, partenaires historiques de la Filière Qualité Carrefour, et le groupe allemand AAT, spécialiste mondial de l’accouvage » a annoncé Carrefour dans un communiqué. Il permettra aux consommateurs d’acheter plus éthique même s’il devra y mettre le prix. Les oeufs ayant bénéficié de cette technologie et issus d’une boîte « Filière Qualité Carrefour » augmenteront d’un peu moins de 3 centimes chacun.

Pour rappel, lors d’une interview sur BFMTV réalisée le 28 janvier 2020, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, a annoncé l’interdiction du broyage des poussins fin 2021. Une « annonce irréversible » a-t-il affirmé à Jean-Jacques Bourdin. Aujourd’hui, près de 50 millions de poussins mâles sont broyés par an.

Illustration bannière : Poussins – © Santirat Praeknokkaew

Cet article La fin du broyage des poussins pour Carrefour et Loué est apparu en premier sur consoGlobe.