L’obésité infantile altère certains tests sanguins

L’obésité pourrait modifier près de 70% des analyses sanguines de routine chez les enfants, comme l’affirme une étude canadienne. Parmi ces analyses, les tests de la fonction hépatique et les marqueurs inflammatoires.