La marmite norvégienne ou comment cuire presque sans énergie !

La marmite norvégienne n’est pas une casserole venue de Norvège, c’est un procédé de cuisson qui ne date pas d’hier. De nos jours avec l’électricité, cuisiner est devenu plus rapide et plus simple. D’ailleurs, certains ne cuisinent plus et n’utilisent pratiquement que des plats préparés. Si vous êtes attiré par les mots « cuisine et simplicité », c’est le moment de redonner du temps à la cuisine et de faire des économies d’énergie : la Marmite Norvégienne est là pour vous servir !

La marmite norvégienne – une pratique perdue ?

« L’histoire de la Marmite Norvégienne se perd dans la nuit des temps » , nous explique Mireille Saimpaul, auteur et auto-éditrice du livre, La Marmite Novégienne. « Elle a été utilisée en temps de guerre, puis c’est tombé dans l’oubli » , ajoute-t-elle avec une pointe de déception, « trouver des informations sur son histoire n’a pas été facile » . Avec persévérance, elle réussit quand même faire partager son enthousiasme sur un blog et à écrire un livre sur le sujet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Linda LOUIS (@lindalouisberry) le 16 Déc. 2018 à 7 :21 PST

Depuis toujours intéressée par la consommation bio, vivre de manière écologique et économique est maintenant une seconde nature pour elle. « Il faut essayer une première fois, après on en prend facilement l’habitude », s’enthousiasme-t-elle en parlant de la Marmite Norvégienne.

La Marmite Norvégienne est un mode de cuisson incontournable pour ceux qui sont engagés dans une démarche de simplicité volontaire et font attention leur budget.

Cet objet serait un moyen idéal de faire des économies et de gagner du temps. Si, si !

La marmite norvégienne – comment ça marche ?

Une marmite norvégienne est composée d’un récipient (cocotte ou marmite normale, en matériau capable d’accumuler de la chaleur : inox, fonte ou terre cuite) muni d’un couvercle qui ferme correctement (pour éviter les déperditions de chaleur et une cuisson plus efficace), d’un isolant et d’un contenant. Il suffit de préparer la recette voulue de manière habituelle et de porter le contenu à ébullition.

« Le temps de cuisson (ndlr. à ébullition) dépend des ingrédients du plat, précise l’auteur du livre cela peut varier de 5 à 30 minutes selon qu’on cuisine des légumes, des haricots ou de la viande. Ensuite, si l’on ne dispose pas d’une caisse spécifique, il faut emmitoufler la cocotte dans un gros pull, ou mieux, un édredon, comme cela se faisait autrefois dans les campagnes. Le but est que la chaleur puisse se conserver. Laissez ensuite reposer une à trois heures maximum, jusqu’au moment du repas où votre plat chaud est prêt à déguster ».

La marmite emmitouflée gagnera à être placée dans une boîte ou un carton pour une conservation de la chaleur optimale.

Lire page suivante : Marmite norvégienne – un gain énergétique

Cet article La marmite norvégienne ou comment cuire presque sans énergie ! est apparu en premier sur consoGlobe.